Greg'photo

Seance photos acceptation de son corps par l’image

Portraits de femme en studio lors d'une seance photo-therpaieAujourd’hui, à l’occasion de la journée de la femme, je voulais vous présenter une femme qui m’a impressionné par sa volonté.

Je l’ai affectueusement surnommé « ma cliente à roulettes »

Cela faisait un bout de temps que Claire voulait travailler avec moi. Et c’est suite aux témoignages d’autres femmes qui avaient déjà réalisées des séances « photo-thérapie » que Claire a osé m’appeler.

Mon studio photo est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Seance photo en couleur lors d'un book femme en studio a Toul, Gregphoto, photographe portraitiste a Nancy"Je me rappellerais longtemps de sa première question : « Est-ce que votre studio est accessible aux personnes en fauteuil ? »   J’avoue que cela m’a amusé comme question car ayant étant confronté dernièrement aux problèmes d’accessibilité, j’étais heureux de pouvoir dire : « oui, le studio est non seulement accessible, mais en plus il y a un grand parking juste devant la porte pour pouvoir vous garer. »

Puis nous avons parlé du regard que les autres lui portaient, des remarques que l’on pouvait lui faire dans le bus lorsque demandait « juste » à avoir accès  à la place qui lui était réservée. Bref, des méchancetés qui lui faisaient oublier qu’avant d’être une personne en fauteuil, c’était un être humain.

Une femme pleine de volonté.

Book photo femme Nancy, studio photo ToulClaire, non seulement, c’est une joie de vivre à elle toute seule mais c’est également une femme autonome et pleine de volonté.

Je m’attendais à ce qu’elle arrive accompagnée pour sa séance comme cela se fait habituellement. Mais je me trompais.

En effet Claire allait prendre le train jusque Toul puis avec son fauteuil faire 30 minutes de route. Alors oui comme elle me l’avait expliqué, son fauteuil avait une autonomie de 40 km, mais ce n’était pas cela ce qui m’inquiétait le plus. Le jour où elle a pris rdv, il faisait -15 degrés le matin.

Vous allez surement trouver cela bête mais même si je suis un grand marcheur, dès qu’il s’agit d’aller sur un rdv, je fais parfois faire 3 fois le tour du quartier pour essayer de me garer au plus proche. Et finalement je me suis trouvé un peu idiot par rapport à ce que Claire a fait pour venir jusqu’au studio…

La séance photo de Claire.

seance photo acceptation de son corps par l'image en studio photo proche de Nancy, Gregphoto, photographe a ToulJ’avais dit à « Miss roulettes » que si elle venait faire une séance photos avec moi, je lui ferais exactement la même séance qu’à une autre personne suivant ses possibilités.

Par conséquent, le fauteuil resterait aux vestiaires. Je voulais qu’elle se voie comme une femme rigolote et pleine de charme et non comme une « handi ».

Cependant avant toute chose, comme pour mes autres séances « acceptation du corps par l’image », je voulais que Claire comprenne que les remarques blessantes que l’on pouvait lui faire, la façon dont on pouvait la dévaloriser n’étaient en fait que des signes de faiblesses et de gènes des autres par rapport à elle.

En effet lorsque l’on attaque quelqu’un sur son physique, c’est que soit même on ne se sent pas bien dans sa peau. On essaye de se mettre en valeur en réduisant l’autre.

Claire a donc fait des photos avec plus ou moins de tenues mais toujours dans un seul but : lui prouver que son fauteuil, ses cicatrices ne devaient pas être une raison de se cacher.

Mais finalement c’est elle qui parle le mieux de sa séance.

Le témoignage de Claire sur Facebook suite à cette séance :

Portraits de femme en noir et blanc lors d'une seance photo-therapie en studio a Toul, Gregphoto, photographe Meurthe et Moselle Le « miracle » de la photothérapie !

Moi je l’ai fait ! Jamais je n’aurais pensé le faire il y a quelques temps encore ! Moi qui me voyait GMC (grosse, moche, conne : le trio infernal de toute personne qui a perdu confiance en elle) j’ai maintenant compris que ce n’est pas le cas !

Peu importe la source du complexe, on est comme on est. Il y a de la beauté où on ne le soupçonne pas ! Se voir par l’objectif « neutre » est le meilleur moyen de se réapproprier son image sans le prisme des standards de la Société : taille mannequin, peau sublime, dents blanches, sportif(ve) émérite, accomplie dans sa vie… Je vais être vulgaire je m’en excuse d’avance… Il faut savoir dire « ça c’est moi et je t’em***de si je te plais pas ! Je n’ai pas à changer ou à me cacher car tu n’aimes pas ci ou ça chez moi »

La preuve moi je fais à peine 1m50, je suis ronde, j’ai un handicap de naissance qui me laisse des cicatrices visibles, je suis porteuse d’un capteur de glycémie car diabétique et pourtant j’ai dépassé mes limites ; je me suis confrontée à ce regard… J’en sors changée, plus sûre de moi, je me débarrasse de cette sale image de moi que beaucoup de chose m’ont donné ! Je pense que j’aurais maintenant la force de répondre à la prochaine personne qui me qualifie de « demie-femme » pour cause de roulettes, ou à ces imbéciles que ma présence dans les transports en commun insupporte alors qu’un emplacement m’est réservé d’autant plus que je vais travailler…

Donc n’hésitez pas une seconde : faites le ! »

Osez reprendre confiance en vous.

Si vous aussi, vous souhaitez tenter l’expérience d’une « séance acceptation du corps par l’image ». Si vous en avez marre de vous cacher, de ne pas oser vous habiller comme vous le voudriez par peur des remarques désobligeantes. Si vous pensez que féminité et vous, ça fait deux. Si vous voulez comprendre pourquoi les autres vous disent que vous êtes belle alors que vous vous voyez juste « moche », appelez-moi au 0607118489 pour que l’on en discute ou envoyez moi un message via la rubrique contact de mon site.

Pas de commentaires

Poster un commentaire